lundi 16 janvier 2017

Carl se met en forme, partie 3

Printemps 2014, je stagne. Ça ne nous empêche pas de monter à nouveau le mont Rougemont (avec facilité, cette fois), puis le mont Ham (en passant par la boucle la plus intrépide). Je me sens en forme, mais mon corps ne veut plus changer.

Je suis le gars pas crevé, là, à droite.

jeudi 12 janvier 2017

Mini - Chapitre un

Beaucoup de lecteurs voulaient savoir ce qui arrivait à Mini à la fin de Benoit, mon roman d'horreur/suspens de la série Cobayes (publié aux éditions de Mortagne). Alors, voici donc la suite pas trop officielle de Benoit Mini. Cela dit, ce n'est pas un roman, seulement quelques chapitres pour notre plaisir mutuel. Moi, ça me sert d'exercice d'écriture avant de travailler sur mes textes; vous, ça vous permet de faire durer le plaisir de cette étrange histoire.



Avertissement
Si vous n'avez pas lu tous les livres de la série, cette histoire est basée sur un des éléments importants de l'intrigue, alors c'est à vos risques et périls.

mercredi 11 janvier 2017

Carl se met en forme, partie 2

Nous en étions donc à la Zumba. Attention! Pas n'importe quel cours! Un cours de Zumba Toning. T'sais, moi, tant qu'à me faire aller sur des rythmes latins, je voulais faire ça avec des poids de 2,5 livres dans les mains, et en faisant des squats.

Même si tous les gars (ou presque) vous diraient que c'est du gros n'importe quoi, je peux vous assurer que j'étais incapable de m'asseoir le lendemain du premier cours... C'est pas des jokes, j'ai tellement aimé ça que je me suis inscrit à un cours de Zumba donné aux employés par mon travail.

Je me suis retrouvé, pendant trois mois, à faire de la Zumba deux fois par semaine.

lundi 9 janvier 2017

Carl se met en forme, partie 1

Je ne sais pas trop par où commencer. Il y a encore trois ans, le seul exercice que je faisais, c'était de marcher de mon auto à mon bureau ou de mon bureau à la cafétéria. Je buvais en moyenne une dizaine de canettes de Coke diète par jour (peut-être plus vingt, mais je ne voulais pas avoir l'air excessif) et je mangeais facilement le double de ce que dois manger une personne qui a mon rythme de vie (écrire, enseigner, écouter la télé, dormir), sans compter les quatre ou cinq sacs de chips que je bouffais chaque semaine. Mais ça ne me dérangeait pas parce que ma femme m'aimait. Oui, je me trouvais rond, je n'aimais pas porter du 44 serré et rester coincé dans ma chaise d'ordinateur, mais j'étais fonctionnel.

jeudi 5 janvier 2017

Bilan 2016, projets 2017

Me voilà donc à la fin d'une nouvelle année. Une année qui fut hallucinante, si on considère que le dernier billet publié ici date justement de l'année dernière, moment où j'ai fait le bilan de l'année 2015. Comme je n'ai pas écrit de billet de l'année, celui-ci est plutôt long, mais j'ai séparé les sections pour que tu choisisses le bout que tu veux lire ;)

mardi 29 décembre 2015

Bilan 2015, projets 2016

L'heure est au bilan, mais j'ai tellement de projets en cours que j'arrive à peine à regarder derrière.

lundi 14 décembre 2015

Trois préjugés sur les grosses maisons d'édition

S'il y a quelque chose que l'université m'a apprise, c'était que les maisons d'éditions qui faisaient de la publicité - et qui vendaient beaucoup de livres - représentaient le Mal. Bien que ce ne fut pas leurs réelles intentions - disaient-ils - les profs ont fini par nous rentrer dans la tête que de publier dans une grosse maison d'édition, c'était vendre son âme au diable.

Parmi les préjugés qu'on m'avait malencontreusement inculqués, il y avait :