samedi 22 janvier 2011

Le repose-pied magique

Au moment de construire les pyramides, les architectes de Khéops utilisèrent un repose-pied pour déposer leurs plans.

Lorsque Guttenberg voulut chimer son imprimante dont une des pattes était trop courte, il utilisa ce même repose-pied.

Quand Marie Curie termina le raffinement du radium à partir du minerai d'uranium, elle put enfin s'asseoir et posa ses pieds sur, vous l'avez compris, le repose-pied ancestral.

Enfin, quand ma blonde et moi achetâmes notre futon (2003), on nous offrit gracieusement un « pouf » bleu, celui-là même qui avait servi aux architectes de Khéops, à Guttenberg et à Madame Curie.

Eh bien, le mois dernier, pour la première fois depuis qu'il était en notre possession, et après que notre fille y eut laissé fermenté une flaque de lait, ma blonde a émis une hypothèse troublante : « Penses-tu qu'on peut le laver ? »

Maintenant que c'est fait, je confirme que oui...

3 commentaires:

  1. lolololol!

    Je me demandais où tu t'en allais avec tes pyramides! Hihihihi!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je voulais distraire mes lecteurs de fin de semaine.

    RépondreSupprimer